Précarité énergétique

 « Est en situation de précarité énergétique toute personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat » selon la loi du 12 juillet 2010, dite loi Grenelle II.

La précarité énergétique touche près de 3,5 millions d'habitants en France. Depuis ces 10 dernières années le phénomène a pris de l'ampleur, c'est pourquoi l’Etat a décidé de mettre en place l’Observatoire National de Lutte Contre la Précarité Energétique. Vous trouverez sur cette page une définition de la précarité énergétique, ses causes et ses conséquences ainsi que les actions locales mises en place.

QU'EST-CE QUE LA PRECARITE ENERGETIQUE

spirale préca.png
  • Mauvaise qualité thermique des logements : en France 67% des logements ont été édifiés avant les premières réglementations thermiques des années 70. Ces logements peuvent présenter de mauvaises performances énergétiques et être qualifiés de véritables « passoires énergétiques ».
  • Augmentation du coût de l’énergie : le coût de l’énergie fossile (gaz naturel, pétrole, …) connaît une augmentation constante depuis ces dernières années. Cette hausse s’explique notamment par la raréfaction de ces énergies, par l’expansion démographique sur notre planète et par l’élévation des coûts d’investissements pour extraire ces combustibles dans des zones difficiles d’accès. De plus, les prix de l’électricité connaissent également une hausse constante qui s’explique notamment par le coût de la maintenance des centrales nucléaires dont le parc est vieillissant.
  • Contexte socio-économique difficile : dans un contexte difficile dû aux crises immobilières et économiques, les ménages ayant des revenus modestes ont rarement accès aux logements les plus performants et ne peuvent pas forcement investir dans des travaux d’amélioration. Alors, le plus souvent, ils doivent supporter des charges et des factures de chauffage importantes pour leur budget. Ces situations peuvent conduire à des problématiques sanitaires importantes.

Les conséquences de la précarité énergétique

La précarité énergétique a des conséquences économiques, sociales et sanitaires. Les ménages en précarité énergétique se retrouvent facilement en difficulté pour payer les factures liées à l’énergie. Outre ces difficultés d’impayés, la hausse des factures d’énergie peut entraîner chez les personnes concernées, des prises de décisions pouvant avoir des conséquences désastreuses sur leur santé psychique et physique.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la santé est « un état de bien être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmités ».

Les personnes en situation de précarité énergétique ont tendance à adopter des comportements susceptibles d’entraîner une détérioration de la qualité de l’air de leur logement :

  • colmatage des fenêtres et/ou obturation des dispositifs de ventilation d’entrée et de sortie d’air
  • abaissement de la température du logement par l’occupant
  • utilisation des chauffages (appoint ou fixe) mal entretenus ou sur-utilisés et couplés à une ventilation inadaptée

La mauvaise qualité de l’air intérieur peut entraîner de nombreuses maladies physiques comme les maladies respiratoires (bronchites, asthme, allergies) et les maladies cardiovasculaires liées au froid. Certains polluants de l’air intérieur peuvent également être à l’origine de cancers. Dans les cas les plus extrêmes ces pathologies peuvent conduire au décès des individus. Ces phénomènes sont référencés sous l’appellation « surmortalité hivernale ».

Dans le cas de l’utilisation des chauffages (appoint ou fixe) mal entretenus ou sur-utilisés et couplés à une ventilation inadaptée, les risques d’intoxications au monoxyde de carbone et d’incendies sont décuplés.

Afin de lutter contre ce phénomène grandissant, un panel d’actions nationales et locales a été mis en place.

LES ACTIONS DE LA VILLE DE LIMOGES

Depuis janvier 2012, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la Ville de Limoges et le Guichet Habitat Energie (GHE) du service Politiques de l'Habitat de la Ville de Limoges ont mis en place un Plan d’Action sur la Précarité Energétique. Ce plan développé en partenariat avec des fournisseurs d’énergie propose des solutions concrètes pour lutter contre la précarité énergétique et se décline sous un certain nombre d’actions. Il consiste à la mise en place d'aides aux paiements directs de factures énergétiques, d'aides à l'amélioration énergétique du logement et à des actions pédagogiques à destination des occupants.

Tickets énergie :

Le Centre Communal d’Action Sociale intervient en faveur des familles ayant des difficultés à payer leur facture d’énergie en leur fournissant des aides sous la forme de « tickets énergies ». Ces tickets sont destinés prioritairement aux personnes non bénéficiaires du Fonds Solidarité Logement (FSL), propriétaires occupants ou locataires demeurant dans un logement du parc privé ou public.

Pour plus de précisions, contactez le Centre Communal d’Action Sociale situé au 2 rue Félix Eboué au 05.55.45.97.01.

Programme "Habiter Mieux" :

Dans le cadre du plan, la Ville de Limoges participe au Programme "Habiter Mieux" de l'Anah permettant des aides financières pour la rénovation énergétique de son logement. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la rubrique Aides Financières.

Kit Energie :

Le Guichet Habitat Energie, en partenariat avec Electricité de France, fournit des kits énergie destinés aux administrés rencontrant des difficultés à régler leur facture d’énergie. Ces kits sont remis suite à des réunions thématiques sur la maîtrise des énergies dans le logement : ces rencontres ont pour but de sensibiliser les personnes sur l’impact budgétaire et écologique de la surconsommation d’énergie. Ces kits énergie contiennent :

   trois ampoules à basse consommation,

   deux régulateurs de jets,

   une douchette autorégulée,

   une multiprise coupe veille,

   brochure de conseils pour la maîtrise de l’énergie.

 

Réunion thématique et stand de sensibilisation :

Pour réduire le nombre de cas de précarité énergétique, la Ville de Limoges a mis en place des  interventions collectives pour expliquer à chacun les réflexes quotidiens permettant de réduire la consommation d’eau et d’énergie.
 

Je réduis ma température de lavage

L’essentiel de l’énergie utilisée par un lave-linge (il est de même pour le lave-vaisselle) sert à chauffer l’eau. Si vous diminuez la température de 90°C à 30°C, vous consommez 3 fois moins d’énergie.

Voir la fiche